Washington innocente à nouveau Netanyahou du massacre de civils à Gaza

Encore une fois, les citoyens du monde ont été horrifiés d’apprendre la mort de plus de 270 réfugiés palestiniens le 8 juin, lors d’une attaque israélienne contre le camp de réfugiés de Nuseirat, dans le centre de Gaza. Quelque 700 civils ont été blessés et le camp a été entièrement détruit par les bombardements et les tirs d’artillerie qui, selon les forces israéliennes, étaient nécessaires pour libérer quatre otages enlevés par le Hamas.

Lors d’une conférence de presse conjointe à Paris le jour même, les présidents Joe Biden et Emmanuel Macron ont salué en chœur la libération des quatre otages et appelé à celle de tous les autres, mais, selon la transcription de la Maison-Blanche, ils n’ont pas dit un mot sur les victimes palestiniennes. Plus choquant encore, le conseiller à la sécurité nationale de Joe Biden, Jake Sullivan, a déclaré le 9 juin sur CNN que le gouvernement continuerait à coopérer avec Israël pour mener ses opérations de sauvetage.

En effet, il existe des preuves indirectes que la jetée construite par les États-Unis sur la côte de Gaza, prétendument pour apporter une aide humanitaire à la population par voie maritime, a été utilisée par des hélicoptères israéliens et que la technologie de précision américaine a contribué au « succès » de l’opération.

Quelques jours avant ce carnage, les forces de défense israéliennes avaient bombardé une école de l’UNRWA dans le centre de Gaza, tuant au moins 37 personnes et en blessant des dizaines d’autres. Selon les FDI, l’école était utilisée par des terroristes du Hamas.

Entre-temps, le secrétaire d’État américain Blinken a entamé une nouvelle tournée dans la région le 9 juin pour promouvoir le « plan de paix » élaboré par la Maison-Blanche, qui ne prévoit pas de cessez-le-feu permanent et immédiat pour toutes les parties (voir AS 23 / 24). Ce plan a également été soumis au Conseil de sécurité de l’ONU, où les envoyés de la Chine, de la Russie et de l’Algérie ont exprimé leurs réserves et proposé des modifications.

Print Friendly, PDF & Email